Rencontres avec des défenseurs de droits humains

Oscar Carupia

Leader communautaire Embera Eyabida, département du Chocó.

Vers 1980, des colons ont commencé à arriver dans notre territoire, à tailler la forêt pour faire des pâturages et à nous empêcher de circuler. L’armée, la police et les paramilitaires m’accusaient d’être un guérillero, alors que la guérilla prétendant que j’étais paramilitaire et informateur pour l’armée, alors que je tentais tout simplement de défendre mon peuple. Ce furent des années très difficiles. J’ai parfois passé des jours entiers à endurer la pluie, les moustiques et la faim, caché dans la jungle. La nuit, le vent, les arbres, le bruit de la rivière, tout cela me donnait des forces et je me disais: « Si je souffre cette persécution pour défendre notre cause, alors je suis prêt à me battre peu importe la conséquence. » J'ai pris une décision: « Tout comme j’entends les oiseaux et les animaux nocturnes chanter, un jour je témoignerai au sujet de ce que j’ai enduré pour avoir défendu ma communauté.

Portrait: Verónica Giraldo Canal, 2012. 

Caminos de compromiso

© 2013 Christopher Campbell-Duruflé

  • facebook
  • twitter